AccueilBase documentaireLe "mix électrique" : son évolution peu réaliste dans le scénario ADEME 2030 - 2050

Le "mix électrique" : son évolution peu réaliste dans le scénario ADEME 2030 - 2050

  • Publié le 27 décembre 2012
Hubert Flocard, Jean-Pierre Pervès, Hervé Nifenecker
  • Changement climatique
  • Electricité
  • Nucléaire
  • Climat
  • Science et technologie
  • Stockage de l'énergie
  • Gestion de l'électricité
  • Eolien et solaire
  • Production d’énergie
  • La Transition Energétique

Hubert Flocard, Hervé Nifenecker, Jean Pierre Pervès - 26 décembre 2012

Résumé

Dans sa contribution à l’élaboration de visions énergétiques 2030-2050 l’ADEME propose un scénario de production d'électricité pour 2030. Elle prévoit de ramener à 32 GW la puissance nucléaire (soit une division par 2), et d'augmenter celle du parc des énergies renouvelables intermittentes (éolien et solaire photovoltaïque) à 79 GW,  soit une multiplication par 7 par rapport à 2011. L’ADEME ne donne pas d’indications sur le coût d’une telle évolution et ne traite pas de la question de la gestion d’un parc intermittent aussi important.

« Sauvons le Climat » a tenté de remédier à ces carences en se basant, d’une part, sur une approche globale, et d’autre part, sur une simulation détaillée et réaliste de ce que seraient la production et la consommation en 2030, simulation qui respecte les valeurs globales de puissance et de production correspondant à la vision de l’ADEME.

ETUDES SCIENTIFIQUES

Imprimer E-mail