AccueilBase documentaireSauvons le climat a écrit au Président Trump

Sauvons le climat a écrit au Président Trump

  • Publié le 23 juin 2017

“Sauvons le climat” a écrit au Président Trump, sous couvert de l’ambassadrice des Etats-Unis à Paris, Madame Jane Hartley. Dans son courrier, SLC espère que le retrait des USA de l’Accord de Paris ne se fera pas au détriment de la planète. Nous attirons également l’attention du président sur l’intérêt que prendrait la reprise d’un grand programme d’investissements dans le secteur de l’électronucléaire : un intérêt à la fois pour la protection du climat mais aussi pour l’économie américaine, d’autant que les USA ont montré leur grande maîtrise dans ce secteur.

Monsieur le Président

des Etats Unis d’Amérique

S/C Madame l’ambassadrice

Jane HARTLEY

2, avenue Gabriel,

75008 PARIS

 

Taverny, le 10 juin 2017

Monsieur le Président des Etats Unis d’Amérique,

« Sauvons le climat » (SLC) est une association française qui regroupe de nombreux experts reconnus qui travaillent dans les domaines du climat et de l’énergie

Vous proposez de rendre l’Amérique « Great again ». C’est votre droit et même votre devoir. La question est de ne pas le faire au détriment de notre planète. C’est donc avec raison que notre nouveau Président vous a rétorqué que c’était la planète qu’il fallait rendre « Great again ».

Vous avez fait entendre que le développement de votre pays impliquait la poursuite de l’usage des carburants fossiles alors que notre Président, plus prudent, a préféré, dans le droit fil des accords de Paris, ne pas évoquer la question du choix des sources d’énergie, prenant ainsi le risque de laisser se répandre l’idée qu’un recours massif aux énergies renouvelables intermittentes peut répondre aux besoins énergétiques du monde.

Il se fait que nos deux pays sont toujours les vrais champions d’une industrie encore jeune et pleine d’avenir qui pourrait correspondre aux vrais besoins énergétiques de la planète sans l’asphyxier : l’industrie nucléaire.

Nous pensons que votre pays, comme il l’a souvent montré, pourrait se mobiliser en sa faveur de cette industrie. Ses technologies, son sens de l’organisation, son dynamisme lui permettrait à nouveau et en peu de temps de concevoir et de produire les outils qui permettraient de de gagner la lutte contre le fléau que représente l’excès d’émission de CO2 et sauver le climat.

Une telle relance du nucléaire générera un énorme business pour l’ensemble de vos industries, un business à la hauteur de ce que fut pour votre pays l’automobile et de ce que sont aujourd’hui les NTIC.

Ces technologies ne demandent qu’un signal de votre part pour devenir opérationnelles. Ce signal montrerait, bien plus clairement que votre retrait des accords de Paris, que votre administration entend attaquer de façon réaliste la question du réchauffement climatique, quitte à ce qu’elle s’affranchisse de certaines des contraintes édictées par les technocrates des COP ou d’autres instances internationales.

Monsieur le Président, vous qui souhaitez braver tous les conservatismes, ne tardez pas à donner les impulsions qui s’imposent pour déployer une technologie qui est, elle, réellement à l’échelle des périls qui menacent la planète.

Sur ce chemin vous retrouverez la France et ses compétences dans le nucléaire. Ce faisant, comme le demande notre nouveau Président, vous rendrez la planète « Great again » et même les mineurs du Kentucky vous en seront reconnaissants !

Veuilles croire, Monsieur le Président, à l’expression de notre très haute considération.

Claude Jeandron

Président

COMMUNIQUES

Imprimer E-mail