AccueilBase documentaireUne grande climatologue française à la tête des sciences du climat du GIEC

Une grande climatologue française à la tête des sciences du climat du GIEC

  • Publié le 20 octobre 2015
SLC
  • Changement climatique
  • Gaz à effet de serre
  • Climat
  • Science et technologie
  • GIEC

Télécharger ce communiqué en pdf

Le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) vient d’élire ses nouveaux présidents : le Coréen Hoesung Lee avec comme vice-présidents l’Américain Ko Barrett (USA), le Brésilien Thelma Krug et le Malien Youba Sokona. Les présidents des groupes de travail ont également été élus. Valérie Masson-Delmotte (France) et Panmao Zhai(Chine) co-président le GT1 en charge des éléments scientifiques du changement climatique ; Hans-Otto Pörtner (Allemagne) et Debra Roberts (Afrique du Sud) co-président le GT2 qui traite de ses conséquences, de l’adaptation et de la vulnérabilité au changement ; Jim Skea (Royaume Uni) et P.R. Shukla (Inde) co-président le GT3 qui traite de l’atténuation du changement ; Kiyoto Tanabe (Japon) and Eduardo Calvo (Pérou) co-président l’équipe spéciale pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre.

Avec Valérie Masson-Delmotte, les sciences du climat ont à leur tête une climatologue française de grande renommée internationale, une travailleuse infatigable, dont les travaux  ont été récompensés de nombreux prix prestigieux dont le prix Irène Joliot-Curie de la femme scientifique de l’année 2013 et le prix Martha T. Muse de 2015 décerné par la fondation Tinker pour « Science and policy in Antarctica ».

COMMUNIQUES

Imprimer E-mail