AccueilBase documentaire"Le nuage de Tchernobyl se serait arrêté aux frontières" - Pierre SCHMITT

Le gaz « énergie propre » pour l’Europe, LREM et l’ancien président de WWF France

  • Publié le 25 septembre 2020
SAUVONS LA CLIMAT
  • Electricité
  • Nucléaire
  • Climat
  • Europe de l'énergie
  • CO2 et GES
  • gaz naturel

Le gaz « énergie propre » pour l’Europe, LREM et l’ancien président de WWF France

pdfclic

 

Soutenu par la présidence allemande de Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission Européenne, le Parlement Européen vient de voter la création d’un « Fonds de transition juste » doté de 10 milliards d’euros. Ce fonds va accorder des financements à des programmes mettant en œuvre le gaz naturel, comme si cette source d’énergie était « propre » vis-à-vis du réchauffement climatique. 

Il se fixe en effet comme objectif d'encourager les États membres utilisant massivement le charbon pour produire de l’électricité à se tourner vers des énergies présentées comme plus propres, tout en allégeant le poids social de cette conversion en finançant la conversion des travailleurs du charbon à d’autres métiers.

Le gouvernement français s’était initialement opposé à la prise en compte des projets gaziers dans ce fonds mais, in fine, les élus LREM au Parlement Européen ont voté en faveur de sa création. Et parmi eux Pascal Canfin, Président de la commission de l’environnement du Parlement Européen, ancien Président de WWF France.

Ce même Pascal Canfin milite aussi pour porter à 55 % au lieu de 40 % la réduction des émissions de gaz à effet de serre en 2030. Logique imparable !!!

Que l’Europe aide la Pologne à arrêter des centrales à charbon anciennes et très polluantes peut se comprendre, si le pragmatisme est mis en avant pour lutter contre le réchauffement climatique. Mais faudra-t-il aussi aider les allemands à sortir du charbon et du lignite alors qu’ils s’apprêtent à arrêter définitivement, fin 2022, leurs 9 dernières centrales nucléaires, non émettrices de CO2, et qu’ils viennent de mettre en service une centrale à charbon toute neuve ?

Comment comprendre que le gaz soit considéré comme une « énergie propre », et donc bénéficiant de fonds européens, alors qu’une centrale à gaz émet environ 400 grammes de CO2 par kWh électrique ? Comment comprendre que le même Pascal Canfin s’oppose au classement des centrales nucléaires dans la catégorie des énergies propres et s’oppose à toutes mesures en leur faveur au niveau européen ? Ce sont pourtant les centrales les plus efficaces, et de loin, du point de vue climatique : les centrales françaises n’émettent que 6 grammes de CO2 par kWh, selon le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), qu’on ne peut suspecter de partialité. Et elles ne génèrent pas de pollution atmosphérique.

Le mot logique devrait-il être effacé dans le mot écologique au bénéfice d’éco-idéologique !

 

* : JUSTE ! Fallait-il galvauder ce mot, pour des objectifs purement politiciens

COMMUNIQUES