AccueilBase documentaireTransition et gilets jaunes (épigramme)

Transition et gilets jaunes (épigramme)

  • Publié le 2 décembre 2018
Jean-Louis Bobin
  • Electricité
  • Nucléaire
  • PPE
  • Energies renouvelables
Dans sa rubrique " ÉPIGRAMME " , Sauvons le Climat propose régulièrement de courtes scènes satiriques axées sur des sujets d'actualité.
Cette nouvelle  scène, de Jean-Louis Bobin, présente une discussion sur les revendications des gilets jaunes... 
 
 
Au bar du café du commerce, Mylène (bobo), Jacques (trader) et Pierre (membre de « Sauvons le climat ») discutent avec la patronne.

image gilets jaunes

 

PATRONNE              Non mais vous avez vu les dégâts sur les Champs Elysées ? On m’avait dit que les gilets jaunes seraient pacifiques !

JACQUES                  Toute manif entraîne des débordements, c’est inévitable. Surtout quand les organisateurs n’ont pas mis en place leur propre service d’ordre. Facile pour un casseur professionnel de revêtir un gilet jaune.

PATRONNE              Et ça mène à quoi tout ce ramdam ? Vous croyez qu’ILS vont finir par baisser les taxes ?

JACQUES                  Dans notre pays ce serait une grande nouveauté.

MYLÈNE                   D’un point de vue strictement écologique, les taxes sur le carburant sont une nécessité pour réduire les émissions de CO2. Quand l’essence est chère, on roule moins, moins vite et on prend les transports en commun

JACQUES                  Quand ils existent ! Beaucoup de ruraux et de périurbains n’y ont pas accès.

PIERRE                     L’automobile est avec le nucléaire une bête noire des environnementalistes. Les gilets jaunes sont au départ des automobilistes en colère contre une taxe destinée à financer la transition énergétique. Les écologistes ont beaucoup milité pour pénaliser l’automobile.

MYLÈNE                   Vous n’allez tout de même pas rendre les écologistes responsables des dérapages des gilets jaunes !

PIERRE                     Non, mais ils se sont tiré une balle dans le pied.

MYLÈNE                   Et comment donc ?

PIERRE                     À trop réclamer la sortie du nucléaire, ils ont occulté aux yeux du public les véritables enjeux de la lutte contre le dérèglement climatique.

MYLÈNE                   Développer les renouvelables, c’est bien mettre en œuvre la transition énergétique, non ?

PIERRE                     Disons, une certaine transition énergétique. En France l’électricité est déjà fortement décarbonée. Où est l’intérêt ?

JACQUES                  Peut-être dans le déploiement d’une industrie qui a de l’avenir.

PIERRE                     Pas en important les aérogénérateurs du Danemark et les panneaux solaires de Chine, ce que la précipitation à implémenter ces technologies obligera de faire. Nombre de nos concitoyens n’ont pas assez regardé leur facture d’électricité à la rubrique taxes et contributions : la CSPE qui sert à subventionner ces renouvelables n’a pas cessé d’augmenter et ce n’est pas fini.

JACQUES                  Je crois comprendre pourquoi cela suscite peu de réactions. La facture d’électricité est une dépense contrainte souvent prélevée automatiquement, donc en partie indolore. Le passage à la pompe c’est autre chose. La dépense est fréquente, bien visible et l’augmentation est immédiatement ressentie.

PIERRE                     Sur un point, je suis d’accord avec Mylène.

MYLÈNE                   Vous m’en voyez ravie !

PIERRE                     Une taxe sur les carburants dédiée à la lutte contre le dérèglement climatique est en effet une bonne chose. Mais je partage l’avis de Jacques : la taxe d’aujourd’hui est interprétée comme de l’écologie punitive bien au-delà de la colère des gilets jaunes. Voilà le résultat lorsqu’à la suite du battage médiatique des écologistes, la transition énergétique se résume, pour beaucoup de gens, à la sortie du nucléaire.

JACQUES                  On me dit que les renouvelables deviennent de plus en plus compétitifs et vous, Pierre, ajoutez qu’ils ne servent à rien. Ne serait-il pas temps d’arrêter de les subventionner ce qui allégerait d’autant les factures d’électricité, compensant ainsi la taxe carbone ?

PIERRE                     Malheureusement la PPE ne prévoit rien de tel.

 

EPIGRAMMES

Imprimer E-mail