AccueilBase documentaireEnergies marines : la France en retard, comme d’habitude ?

Energies marines : la France en retard, comme d’habitude ?

  • Publié le 6 février 2017
SLC
  • Electricité
  • Energie dans les transports
  • Science et technologie
  • Eolien et solaire
  • Prospective

Depuis des années, on ne compte plus les déclarations enthousiastes pour la mise en œuvre de l’énergie de la mer, sous toutes ses formes : éolienne (alias « offshore », qui n’a de vraiment marin que la planéité horizontale), de la houle, des vagues, thermique, osmotique, etc.

alt

Mmes Batho, Royal …, MM. Bayrou, Borloo, Hamon, Mélenchon, Valls … ont tou(te)s [1], un jour ou l’autre, fait miroiter une perspective consensuelle au possible, rendez vous compte : renouvelable, inépuisable, ni gaz à effet de serre, ni radiations suspectes, ni bruit, ni impact visuel (hors éolien offshore) !

Et les journalistes ne sont pas en reste [2], prêts à vanter ces avantages au point que l’on peut craindre que politiciens ou journalistes soient, pour la plupart, « Verts » ; de peur … de perdre leurs électeurs ou lecteurs.

COMMUNIQUES

Imprimer E-mail