AccueilBase documentaireLes logiques contradictoires de l’Europe de l’électricité

Les logiques contradictoires de l’Europe de l’électricité

  • Publié le 4 décembre 2013
Pierre Audigier
  • Electricité
  • Energie dans les transports
  • Eolien et solaire
  • Production d’énergie
  • La Transition Energétique

Pierre Audigier, ingénieur des Mines - 1er décembre 2013

L’Union européenne n’a pas de compétence explicite en matière de politique énergétique. C’est notamment le cas pour le mix énergétique qui reste de la responsabilité des Etats membres. Mais plusieurs logiques sont à l’œuvre qui limitent singulièrement la liberté d’action des pays membres : celle de la concurrence qui est de la compétence exclusive de la Commission européenne, et celle de la dérogation dont bénéficient les énergies renouvelables. Cette note a pour objet de montrer la contradiction qui ne cesse de s’exacerber entre ces deux logiques et les effets pervers de cette contradiction sur l’évolution du système électrique européen.

Il y a quelques années, l’idée était largement répandue que, vu les besoins croissants du monde en énergie, il y avait de la place pour toutes les énergies ; le maître mot était celui de complémentarité. Qu’observe-t-on aujourd’hui ?

D’un côté les retards pris par la libéralisation des marchés. Pour accélérer le processus, l’Union s’est donné pour objectif la création d’un marché unifié de l’énergie – et donc de l’électricité – d’ici 2015 sur le continent. 

ETUDES SCIENTIFIQUES

Imprimer E-mail