AccueilBase documentaireLa "transition" du système électrique français

La "transition" du système électrique français

  • Publié le 13 octobre 2018
Georges SAPY
  • France
  • Electricité nucléaire
  • Energies renouvelables

La « transition » annoncée du système électrique français : avenir radieux ou désastre en vue ?

 Résumé / présentation                                        Document pdf complet : suivre le lien

 La loi dite de « Transition énergétique pour la croissance verte » (LTECV) votée en 2015 doit être complétée d’ici la fin de l’année 2018 par la « Programmation Pluriannuelle de l’Energie » (PPE). Une PPE partielle, relative aux seules énergies renouvelables, a cependant été formalisée fin 2017 et doit être réactualisée dans le cadre de la PPE globale à 5 ans et prolongée par des perspectives jusqu’en 2028-2030 dont les grandes lignes ont été présentées à la presse au cours de l’été 2018 par le ministre de la transition écologique et solidaire. Selon ces perspectives, une introduction massive de moyens de production électriques intermittents, éoliens et photovoltaïques, est envisagée dans le but de réduire la production nucléaire de 75 à 50 %, objectif affiché de la LTECV. Sachant que cette focalisation sur le système électrique, déjà très peu émetteur de CO2, mobiliserait des fonds très importants au détriment des secteurs qui en émettent beaucoup plus : les transports et l’habitat.

 Quels seraient les impacts environnementaux (émissions de CO2 mais pas seulement), économiques, sur la sécurité d’alimentation en électricité du pays, etc. de la mise en œuvre de ces prévisions ? C’est l’objet de cette étude d’impact, qui s’appuie aussi sur les très précieux retours d’expérience de pays réputés plus « avancés » dans leur transition énergétique, car ils sont une source majeure de faits objectifs dont il faut absolument tenir compte, car il ne s’agit pas de théories mais de dures réalités...

 

ARTICLES

Imprimer E-mail