AccueilBase documentaireSauvons Le Climat demande au nouveau Ministre de ne pas se tromper de priorité

Sauvons Le Climat demande au nouveau Ministre de ne pas se tromper de priorité

  • Publié le 7 septembre 2018
Claude JEANDRON
  • Electricité
  • Climat
  • CO2 et GES
  • PPE

Lettre à Monsieur le Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire

Monsieur le Ministre,

Le collectif « Sauvons le Climat », mobilisé pour un futur énergétique respectueux des enjeux climatiques et écologiques, salue votre nomination comme Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire et souhaite une grande réussite à votre action face aux défis majeurs qui se présentent à nous.

Le Président de la République a, à de nombreuses reprises, manifesté son engagement personnel fort face aux enjeux planétaires de notre époque. Les Conférences des Nations Unies pour la protection du climat ainsi que l'organisation du One Planet Summit à Paris pour soutenir et renforcer la dynamique créée par l'Accord de Paris ont été des moments forts où il a tenu à rappeler l'urgence cruciale des sujets climatiques et sa volonté de donner à la France un véritable leadership sur ces sujets.

Dans les faits, la situation actuelle de notre pays est très paradoxale.

En effet, la France affiche un résultat en matière d'émissions de CO2 qui en fait une référence en Europe et dans le monde. Chaque français émet aujourd'hui 4,6 tonnes de CO2 par an quand, par exemple, un allemand émet 8,9 tonnes et un chinois 7,5 tonnes d'après les chiffres de la Banque Mondiale (pour l'année 2014). Ce résultat est lié à la présence d'un parc de production d'électricité particulièrement performant et quasiment sans équivalent en matière d'émissions. Si les enjeux climatiques génèrent une urgence absolue à réduire encore drastiquement les émissions de gaz à effet de serre en France comme partout dans le monde, cette spécificité place la France dans une position privilégiée, notamment dans sa capacité à déployer le vecteur énergétique électrique pour décarboner l'économie.

Dans le même temps, la situation de notre pays se dégrade : de 2014 à 2017, les émissions de CO2 ont augmenté de 5%, inscrivant notre pays dans une dynamique négative de ce point de vue. Il apparaît donc que le cadrage de la transition française n'est pas pertinent. Alors que la priorité devrait être de diminuer les niveaux d'émissions des secteurs du bâtiment et des transports, les débats se focalisent trop souvent sur les modes de production de l'électricité alors que c'est le domaine dans lequel la performance française est de loin la meilleure. Ainsi les financements publics sont mobilisés sur ce secteur, sans résultat concret sur le niveau global d'émissions alors que cet objectif devrait être celui qui oriente l'action publique. Cette grave anomalie est dénoncée par la Cour des Comptes dans son rapport de mars 2018 au Sénat.

Le collectif Sauvons le Climat a eu, l'opportunité, à l'occasion de la préparation de la Programmation Pluriannuelle de l'énergie, de formaliser son analyse de la situation de notre pays et de formuler des propositions très concrètes (voir son cahier d’acteur : PJ).

Nous ne doutons pas de votre engagement personnel au service de l'enjeu prioritaire de protection de la planète, nous souhaitons que votre action rencontre la plus grande réussite et nous sommes à votre disposition pour partager notre vision et nos propositions pour un futur qui placerait la France dans une position de leader au bénéfice de l'avenir de notre planète et de nos sociétés.

Le Président

Claude JEANDRON

P.J. : Cahier d'acteur Sauvons Le Climat PPE 2018

COMMUNIQUES

Imprimer E-mail