AccueilBase documentaireRéchauffement climatique : La Commission Européenne va-t-elle choisir l’impuissance ? - Hervé NIFENECKER

Réchauffement climatique : La Commission Européenne va-t-elle choisir l’impuissance ? - Hervé NIFENECKER

  • Publié le 1 juillet 2005
Hervé NIFENECKER
  • Changement climatique
  • Climat
  • Science et technologie

 

Hervé NIFENECKER : Réchauffement climatique : La Commission Européenne va-t-elle choisir l’impuissance ?

 

Le 22 Juin 2005 la Commission Européenne publiait un Livre Vert sur l’efficacité énergétique. Après une première lecture rapide, « Sauvons le Climat » publiait un communiqué assez réservé sur ce texte. Une lecture plus approfondie nous amène à penser que la philosophie du Livre Vert est non seulement très discutable mais inacceptable, à la fois par son manque d’ambition et par ses a priori idéologiques. Dans ce qui suit, nous élaborons notre point de vue en nous appuyant sur un certain nombre de citations sans ambiguïtés du Livre Vert (Annexe I) et sur une critique de la notion d’efficacité énergétique telle que proposée par la Commission (Annexe II). Les citations in extenso et les fondements de notre critique du concept d’efficacité énergétique sont explicités dans deux annexes.

Les objectifs du Livre Vert sont insuffisants

Le Livre Vert propose une réduction de la consommation énergétique d’environ 20% d’ici 2020, soit 360 Mtep. Le gouvernement français avait proposé la division par 4 des rejets de CO2 à l’horizon 2050. Si on admet que les émissions globales de l’humanité devraient être ramenées à 3 Gt C (11 Gt CO2) d’ici 50 ans on voit que les émissions moyennes per capita devraient être ramenées à 1,21 t CO2/cap (pour une population de 9 milliards). Les rejets de l’UE sont, actuellement, de 8,2 t CO2/cap. La réduction moyenne devrait donc atteindre un facteur 6,8 pour les habitants de l’UE dans une cinquantaine d’années . Le Tableau 1 montre l’effort que chaque pays devrait faire. Pour un taux annuel de réduction constant, le facteur de réduction en 2020 est indiqué. On voit qu’il est beaucoup plus faible (réduction plus grande !) que celui de 0,8 proposé par le Livre Vert (réduction de 20%). L’effort proposé par celui-ci est donc largement insuffisant et ce d’autant plus qu’efficacité énergétique n’est pas strictement synonyme de réduction des rejets de CO2.

 

Livre Vert sur l’efficacité énergétique : www.europa.eu.int/comm/energy/effic...

 

Lire le document complet

ARTICLES

Imprimer E-mail