Sauvons Le Climat : solutions pour le futur, actions au présent
COMMENT (VRAIMENT) RÉDUIRE LES EMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE (GES)

Ce que nous voulons :

la consommation sans frein des énergies fossiles provoque, via les gaz à effet de serre, un réchauffement climatique dont les conséquences s’annoncent redoutables. Sauvons le climat (SLC) cherche humblement à apporter une contribution neutre, scientifique, cartésienne au débat, tout en estimant urgent que se crée un mouvement d’opinion puissant exprimant, loin des positions idéologiques, la réalité des faits et les conséquences que nous devons en tirer.

ARTICLES
  •  L’énergie, sous toutes ses formes, représente un élément essentiel à la vie de nos sociétés. Mais en même temps que les bénéfices qu’elle procure, sa mise en œuvre, à toutes ses étapes, entraîne des répercussions négatives.

  • SLC relève le défi de la limitation du réchauffement à 1,5°C

    Lors de la COP21, les pays signataires ont demandé au GIEC d'étudier la possibilité de limiter l'augmentation de la température de surface de la terre par rapport à la période pré-industrielle à 1,5 plutôt que 2 degrés. Associé à la collaboration internationale 'Global Initiative for Saving Our Climate (GISOC)" qu'il a suscité, SLC a relevé le défi en proposant le scénario ci-après. Il s'agit, en l'occurrence, de la traduction de l'article paru dans la revue "International Journal of Global Energy Issues" Int. J. Global Energy Issues, Vol. 40, Nos. 3/4, 2017).

    La possibilité d'atteindre la limite de 1,5 degrés repose sur la complémentarité d'un fort développement du nucléaire et des énergies renouvelables en remplacement total des énergies fossiles, avec un
    recours modéré à la capture et au stockage du CO2 atmosphérique dans la biomasse.

  • Un groupe international de près de 50 experts du climat et de l’énergie vient d’adresser un message au Président Macron. Il salue son engagement en faveur de la taxation des émissions de gaz carbonique. Mais il attire son attention sur les effets négatifs d’une réduction de la part d’électricité d’origine nucléaire.

  • “Sauvons le climat” a écrit au Président Trump, sous couvert de l’ambassadrice des Etats-Unis à Paris, Madame Jane Hartley. Dans son courrier, SLC espère que le retrait des USA de l’Accord de Paris ne se fera pas au détriment de la planète. Nous attirons également l’attention du président sur l’intérêt que prendrait la reprise d’un grand programme d’investissements dans le secteur de l’électronucléaire : un intérêt à la fois pour la protection du climat mais aussi pour l’économie américaine, d’autant que les USA ont montré leur grande maîtrise dans ce secteur.

  • Le scénario Négatep a été diffusé en première version en 2007. Il se plaçait dans la continuité d’une première démarche intitulée « Sortir des fossiles » présentée en 2003, lors du DNE (Débat National Energie) en préparation de la loi programme 2005, qui répondait aux orientations suivantes de la politique énergétique :

     

  • Sauvons le climat en appelle au chef de l’Etat pour revoir les priorités d’action en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, et pour réorienter le dialogue européen pour une plus grande efficacité de la politique en la matière. Nous demandons également à participer à la concertation voulue par le président, ainsi que les académies et les organisations scientifiques.

     

  • Donald Trump a annoncé la sortie des Etats-Unis de l’Accord de Paris et « sa volonté de le renégocier ». Il a ainsi mis en œuvre ce qu’il a promis pendant sa campagne électorale ; cette décision est justifiée par les supposées conséquences économiques pour l’Amérique de cet accord. Même si cette décision était crainte, elle a provoqué une grande stupeur sur la planète entière, y compris chez beaucoup d’américains, et quelques déclarations un peu « donneuses de leçon » de la part de dirigeants très optimistes sur leur capacité à atteindre leurs propres objectifs…

  • 12 avril 2017 : « Sauvons Le Climat »  vient de mettre sur son site une étude qui vise à mettre en perspective, avec leurs avantages et leurs inconvénients, le nucléaire et les renouvelables intermittentes (éolien et solaire)

  • Hervé Nifenecker et Jean Pierre Le Gorgeu

    Résumé

    Le lissage de la production d’électricité éolienne est une nécessité absolue pour tout scénario énergétique dans lequel cette électricité représenterait plus de 30% de la consommation. Des trois types de stockage habituellement proposés, batteries, STEPs et transformations électricité-gaz puis gaz-électricité, seul le troisième est envisageable à court ou moyen terme. Nous étudions particulièrement le cas de la Bretagne et proposons de réaliser un démonstrateur de lissage de la production éolienne bretonne.

  • B.DURAND *
    * Ancien directeur de la division Géologie-Géochimie de l’IFPEN, puis de l’ENS de Géologie, ancien président du Comité Scientifique de l’European Association of Geoscientists and Engineers.

    Résumé :

    Depuis 15 ans environ la plupart des pays d’Europe s’efforcent à des degrés divers d’augmenter la part des électricités renouvelables intermittentes (ELRi), essentiellement l'éolien et le solaire photovoltaïque, dans leur production d’électricité.

  
  
  

transition

10ème Université d'Eté de SLC - Sauvons Le Climat

Les Houches – Chamonix 5, 6 et 7 octobre 2017

Thème : L’adaptation au changement climatique

 

Sauvons Le Climat a tenu son université d’été de 2017 du 5 au 7 octobre à Chamonix et aux Houches. Le thème en était l’adaptation au changement climatique.

Le programme a couvert les aspects globaux et les aspects locaux.

Des documents (vidéos ou diapositives des présentations) seront prochainement mis en ligne.

Programme-detaille_UE_2017.pdf

 

 

Plaquette SLC

plaquette slc

Galerie vidéos

Scénario NEGATEP

scenario negatep

Besoin d'un conférencier ?

conferencier

SLC peut vous mettre en relation avec le conférencier dont vous avez besoin.N'hésitez pas à réserver !

Réserver un conférencier

SLC Régions

SLC s'engage tous les jours auprès des régions pour faire progresser les mentalités.