AccueilBase documentaireCOP21 : forces et faiblesses de l’Accord de Paris

COP21 : forces et faiblesses de l’Accord de Paris

  • Publié le 14 décembre 2015
SLC
  • Changement climatique
  • Climat
  • Science et technologie
  • GIEC

Pour télécharger ce communiqué en pdf, cliquer ici

COP21 : forces et faiblesses de l’Accord de Paris

Sauvons Le Climat

14-12-2015

1.        L’Accord de Paris signé dans le cadre de la COP21 doit être salué. SLC se félicite du rôle de la France qui a  su mobiliser les pays les plus réfractaires, pays en développements ou pays bénéficiant de ressources fossiles abondantes, en présentant des compromis certes insuffisants, mais qui ont pu emporter le vote.

·          Le réchauffement climatique et son origine anthropique sont reconnus par la totalité des 195 états et une démarche volontariste de limitation du réchauffement entre +1,5 °C et +2 °C est envisagée ;

·          Les plus grands émetteurs (Chine, USA, Russie, Canada, Australie etc.) se sont désormais engagés à limiter puis diminuer leurs émissions. 

·          Les pays acceptent que leurs progrès soient périodiquement évalués sur la base de leurs propositions de contribution à la réduction des gaz à effet de serre.

·          Cet accord n'est pas "juridiquement contraignant", mais seulement ambitieux, global et moralement contraignant. C’est un compromis arraché à la limite de l'acceptable pour les parties dont les intérêts divergents se sont affrontés jusqu'à la dernière minute.

COMMUNIQUES

Imprimer E-mail