AccueilBase documentaireAu delà de Kyoto

Au delà de Kyoto

  • Publié le 17 février 2005
SLC
  • Changement climatique
  • Gaz à effet de serre
  • Climat
  • Science et technologie

 

Michel Petit, Président du collectif Sauvons le Climat

Hervé Nifenecker, Secrétaire général du collectif Sauvons le Climat

 

Le collectif "Sauvons le Climat" se félicite de la mise en oeuvre du protocole de Kyoto. Cette dernière permettra, en effet, de roder les mécanismes de contrôle et de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de sensibiliser les citoyens à la problématique correspondante.

Les objectifs du protocole de Kyoto sont cependant largement insuffisants pour aboutir à une stabilisation des concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Il faudra donc, dans une deuxième étape et dès 2012 se fixer des objectifs beaucoup plus ambitieux.

Dans les pays développés il faudra, au premier chef, rechercher une décroissance de la demande de carburants fossiles par des mesures appropriées, en particulier par un renchérissement important à l'achat des produits pétroliers, gaziers et charbonniers.

En seconde priorité, à l'échelon mondial il faudra généraliser des techniques de production d'électricité non émettrices de gaz carbonique : nucléaire, énergies renouvelables et captage à la source /stockage du gaz carbonique. La principale énergie renouvelable restera l'hydroélectricité du fait de sa souplesse d'utilisation. Le photovoltaïque devrait se développer dans tous les pays ayant un réseau de distribution électrique insuffisant. La place de l'éolien restera modeste aussi longtemps que la question du stockage de l'électricité éolienne n'aura pas trouvé de solution satisfaisante.

Au delà de la production d'électricité il faudra rechercher à développer des moyens optimisés de production de chaleur, en particulier pour le chauffage des locaux et la production d'eau chaude : chauffe eau et planchers solaires, bois énergie, co-génération.

Dans le domaine des transports, devraient être encouragés les transports collectifs, la limitation de l'utilisation de la pratique des flux tendus, les carburants verts, les voitures hybrides ou électriques, en attendant l'éventuelle mise à disposition d'hydrogène produit sans émission de gaz carbonique.

En France, l'électricité étant produite à 90% sans émission de gaz à effet de serre, il faudrait concentrer les efforts sur l'abandon du chauffage au fioul et au gaz , sur l'utilisation accrue des transports collectifs et particulièrement du transport ferroviaire et sur la diminution des rejets par les véhicules individuels.

 

Le collectif Sauvons le climat, fondé en mai 2004, a pour ambition d'informer nos concitoyens, de manière indépendante de tout groupe de pression ou parti politique, sur les problèmes relatifs au réchauffement climatique et sur les solutions proposées pour le ralentir. Il est doté d'un comité scientifique, présidé par Michel Petit, ancien responsable du groupe français d'experts au GIEC. Son manifeste a déjà été signé par plus de 1800 personnes.

 

 

COMMUNIQUES

Imprimer E-mail