AccueilBase documentaireLe Président et les climatologues

Le Président et les climatologues

  • Publié le 28 octobre 2018
Bureau SLC
  • Gaz à effet de serre
  • Electricité nucléaire
  • PPE
  • Energies renouvelables

Le Président et les climatologues

 Après le départ de Nicolas Hulot, quatre climatologues proches de « Sauvons Le Climat » ont jugé utile d’envoyer une lettre au Président Macron.

 Ces climatologues soulignent le rôle important que la France joue et devrait jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique par

  • l’action du Président Macron lui-même, par son opposition à la politique climatique de Donald Trump, illustrée par son allocution «make our planet great again» et reconnue par l’attribution honorifique de « champion de la Terre » par l’ONU.
  • les caractéristiques de l’économie française particulièrement vertueuse en matière d’émission de CO2 puisque, rapportée au nombre d’habitants, c’est elle qui a, de loin, les plus faibles émissions parmi les pays du G8, 4 fois moins que les USA, 2 fois moins que l’Allemagne. Après la France, le pays du G8 le plus vertueux est l’Italie qui émet 20% de CO2 par habitant de plus que la France.

Ces bonnes performances sont dues à une électricité produite à 91% sans émission de CO2 (nucléaire à 75%, hydraulique 10%, éolien 4,5% et solaire PV 1,5%).

 Avec une électricité pratiquement décarbonée, et à condition de préserver cette qualité, la France pourra aller beaucoup plus loin dans la décarbonation de son économie en électrifiant ses transports et sa production de chaleur.

 Le Président Macron a répondu à la lettre d’André Berger qui nous a autorisés à publier ses échanges avec le Président. 

 Dans sa lettre, le Président confirme sa détermination à lutter contre le réchauffement climatique et l’importance du nucléaire pour garantir un niveau d’émission de gaz à effet de serre le plus bas possible. Cette détermination jouera sans doute un rôle essentiel pour que la PPE mette la lutte contre le réchauffement climatique au premier rang de ses objectifs plutôt que dans le développement des productions d’électricité renouvelable Intermittente dont la Cour des Comptes a récemment démontré l’inefficacité pour la réduction des émissions de CO2.

 Sauvons Le Climat salue le courage politique du Président dont la démarche pragmatique et raisonnable va à l'encontre de ceux qui ont fait le choix de lutter contre le nucléaire plutôt que contre le réchauffement climatique.

Lettre d'André BERGER au Président MACRON : lien pdf

Réponse du Président MACRON à André BERGER : lien pdf

 

Complément :

Les scientifiques qui ont écrit au Président sont des références pour les climatologues du monde entier :

  • André Berger a joué un rôle majeur dans la validation et la diffusion de la théorie astronomique des cycles glaciaire-interglaciaires de Milutin Milankovitch. Il est à l'origine d'un des tout premiers modèles de complexité intermédiaire du système Terre. Il a contribué activement, dès les années 1970, à la prise de conscience par la société de l'impact des activités humaines sur le climat. André Berger a été nommé Chevalier du Royaume de Belgique, il est membre de l'Académie Royale de Belgique et de l'Académie Française des Sciences et docteur honoris causa de plusieurs universités. Il est membre du Conseil Scientifique de "Sauvons Le Climat" et membre fondateur de la "Global Initiative for Saving Our Climate (GISOC)" .
  • James Edward Hansen a dirigé le « Goddard Institute for Space Studies » de la Nasa de 1981 à 2013. Depuis 2014, il dirige le Programme sur les Sciences du Climat, la Sensibilisation et les Solutions à l'Institut de la Terre. Il est professeur associé au Département des sciences de la Terre et de l’environnement de l’université Columbia. James Hansen est très connu pour son audition devant le Congrès américain en 1988 qui contribua à faire émerger la problématique du réchauffement climatique, et pour son engagement en faveur d’actions visant à éviter un changement climatique catastrophique

Les deux autres, Jean Poitou et François Marie Bréon ont travaillé ou travaillent au LSCE (Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement), un des principaux centres d’études du climat en France.

COMMUNIQUES

Imprimer E-mail