AccueilBase documentaireFaut-il mettre 75, 100, 200 … milliards pour soutenir l’électricité verte ?

Faut-il mettre 75, 100, 200 … milliards pour soutenir l’électricité verte ?

  • Publié le 18 février 2015
SLC
  • Electricité
  • Nucléaire
  • Combustibles fossiles
  • Eolien et solaire
  • Production d’énergie
  • La Transition Energétique

pour le communiqué en pdf, cliquer ici

Sauvons Le Climat  18 février 2015

Dans un document (1) de mars 2014, l’ADEME, « Opérateur de l’Etat, pour la transition énergétique », écrivait au sujet de l’énergie éolienne, sans autre précision et guillemets inclus, que son « ‘’surcoût’’ temporaire est pris en charge par la CSPE ». En août 2014, son « document technique » de 297 pages (2) décrivait un exercice de prospective intitulé « Vision 2030-2050 », ne donnant aucune évaluation économique si ce n’est la « figure 5 » de son « évaluation macroéconomique des visions énergétiques 2030-2050 » (3) commentée en ces termes : « Si dans un premier temps, la facture énergétique des ménages s’accroît sous l’effet d’une hausse du prix des combustibles et des taxes, elle diminue ensuite grâce à la baisse de la demande d’énergie »,  affirmation floue et strictement invérifiable à 15, voire 35 ans de distance.

 

De son côté, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a procédé à une « évaluation prospective des charges de service public à l’horizon 2025 » (4) aboutissant à un « montant cumulé des charges sur cette période représent[ant]  102 milliards d’euros courants ».

COMMUNIQUES

Imprimer E-mail