AccueilBase documentaireQue restera-t-il sur la terre dans 50 ans ? - Conférence de Gérard PIERRE

Un vent de folie : un livre de Bernard Durand

  • Publié le 17 janvier 2020
Bernard Durand
  • Eolien et solaire
  • Transition énergétique
  • Point de vue

    Un vent de folie. L’éolien en France : mensonge et arnaque ?

Un nouveau livre de Bernard Durand

http://les-unpertinents.fr/nouveautes/BdeC-Eolien-en-France.html

 

Le désamour de l’éolien progresse rapidement dans l’opinion: ses partisans sont devenus minoritaires. Car de plus en plus de Français s’inquiètent des dégâts environnementaux et sanitaires et de la défiguration des paysages emblématiques de leur pays qu’entraîne son développement massif. Ils sont aussi exaspérés par les méthodes à la hussarde employées pour l’imposer, et la corruption des élus qui trop souvent l’accompagne.

Mais les Français ne réalisent encore pas, tant la désinformation à ces sujets est intense, à quel point l’électricité éolienne va leur coûter cher, sans pour autant permettre de lutter contre le réchauffement climatique, ou de supprimer de réacteurs nucléaires. Elle détruira plus d’emplois qu’elle n’en créera. Cet ouvrage leur explique pourquoi. Il démonte aussi les mécanismes des mensonges et de l’arnaque financière qui permettent aux promoteurs de l’éolien de le faire prospérer sans se soucier de son efficacité réelle, ni de ses dégâts humains et environnementaux, à leur seul profit financier ou électoral.

 L’éolien défigure les campagnes et les littoraux, appauvrit les Français et ne leur sert à rien. C’est une arme de destruction massive de leur environnement et de leur économie. Il compromet leur sécurité énergétique. Il faut l’arrêter d’urgence et consacrer les sommes ainsi gaspillées à la diminution des émissions de CO2 de l’habitat et des transports, considérablement plus émetteurs et donc nuisibles au climat que notre électricité.

 Bernard Durand est ingénieur, chercheur et naturaliste. Il a été directeur de la Division Géologie-Géochimie de l’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles (IFPEN), puis de l’Ecole nationale supérieure de géologie. Il a aussi présidé le Comité scientifique de l’European Association of Geoscientists and Engineers (EAGE). Il est cofondateur de l’association environnementale «Nature en Pays d’Arvert». Prix Alfred-Wegener de l’EAGE.

 

ANNONCES