AccueilBase documentaireLes électricités renouvelables solaire et éolienne : l'exemple allemand

Les électricités renouvelables solaire et éolienne : l'exemple allemand

  • Publié le 21 décembre 2009
SLC
  • Electricité
  • Energie dans les transports

Les électricités renouvelables solaire et éolienne : l'exemple allemand

Sauvons Le Climat (21 décembre 2009)
L'exemple allemand en matière de développement du solaire photovoltaïque et de l'éolien est souvent porté aux nues. Un rapport récent du Rheinisch-Westfällisches Institut für Wirtschaftsforchung (RWI)1 dresse au contraire un bilan extrêmement sévère de la politique allemande en ce domaine.

Aucun des domaines généralement donnés en exemple n'échappe à la critique du RWI :

  • Ni le solaire ni l'éolien ne contribuent à la protection du climat, dans la mesure où les électriciens allemands peuvent revendre les permis CO2 correspondant aux kWh fossiles remplacés par les kWh renouvelables (paradoxe déjà relevé dans un article de Der Spiegel du 10 février 2009).
  • Le solaire et l'éolien coûtent extrêmement chers. Pour les engagements sur la période 2000-2010 : 53 milliards € pour le solaire photovoltaïque3 et plus de 10 milliards € pour l'éolien.
  • Les créations d'emploi dans les énergies renouvelables sont probablement compensées par des destructions d'emplois liées à la baisse de pouvoir d'achat des ménages provoquées par ces surcoûts
  • La sécurité énergétique n'est guère améliorée, car il est nécessaire de disposer de centrales de pointe à gaz pour faire face aux défaillances des électricités intermittentes.
  • Les technologies innovantes ne sont pas encouragées, car les financiers qui profitent de la bulle spéculative préfèrent investir dans les technologies déjà éprouvées.

Sauvons le Climat a analysé ce rapport (« Résumé critique d'une étude du RWI ») et mis cette analyse sur son site (http://sauvonsleclimat.org/new/spip/IMG/pdf/Etude_RWI_ENR.pdf). Sauvons le Climat constate que l'étude RWI, solidement étayée par plus de dix ans d'expérience vécue, le conforte dans l'analyse qu'il a présentée à maintes reprises.

Force est de constater, malheureusement, que la France est en train d'emboîter le pas à l'Allemagne au lieu de profiter des leçons que l'on doit tirer de l'expérience allemande.

COMMUNIQUES

Imprimer E-mail