AccueilBase documentaireLes effets sanitaires des faibles doses de radiation

La politique allemande de promotion des cellules solaires

  • Publié le 6 septembre 2012
SLC
  • Electricité
  • Eolien et solaire
  • Production d’énergie

un désastre en devenir[1]

 

Manuel Frondel, RWI and Ruhr-Universität Bochum;

Christoph M. Schmidt, RWI, Ruhr-Universität Bochum, IZA Bonn, and CEPR London;

Colin Vance, RWI and Jacobs University Bremen.

Ruhr Economic Papers #353, Juillet 2012

Traduction : Hubert Flocard[2] pour « Sauvons Le Climat »[3])

 

Préambule

Depuis quelques années, l’Allemagne s’attache à mettre en place une ambitieuse politique énergétique (« Energiewende » ou « Tournant Energétique »). De ce coté du Rhin, elle est parfois présentée comme un modèle à suivre. D’ailleurs, par le passé, nos gouvernements se sont souvent inspirés de dispositifs de la loi allemande sur les énergies renouvelables (EEG pour « Erneubare Energien Gesetz »[4]) en cherchant à les transposer à notre pays. De plus, des hommes politiques français, des branches nationales de certaines organisations non gouvernementales et des lobbys de soutien aux énergies renouvelables poussent pour que les dispositions essentielles de la loi EEG soient inscrites dans notre législation de façon à figer pour le futur une politique énergétique qui soit similaire à celle de notre voisin promu à cette occasion au rang d’exemple universel.

Or, il nous apparaît que les réalités de l’Energiewende et les difficultés qu’il rencontre dans sa mise en place ne sont pas aussi bien perçues en France qu’elles commencent à l’être en Allemagne même. Cette perception s’y manifeste de façon récurrente dans des articles de quotidiens et de périodiques ou des rapports d’expertise.

Ayant en vue, les discussions prévues à l’automne pour aider à la définition d’une politique énergétique française, l’association « Sauvons le Climat » (SLC) a pensé utile de mettre à disposition du public certaines parutions allemandes récentes dont la presse française n’a pas encore jugé utile de faire état. Ainsi à coté d’une étude générale sur le tournant énergétique[5] et d’une lecture commentée d’un rapport de la BDEW[6] sur l’application de la loi EEG en 2011 et les années à venir[7], nous proposons ci-après la traduction d’un rapport récent sur l’ambitieuse politique photovoltaïque allemande ; rapport produit par des chercheurs universitaires (Universités de Bochum et Brême et Institut d’économie de Rhénanie-Westphalie).

lire ou télécharger le document complet La politique allemande de promotion des cellules solaires : un désastre en devenir



[1]Les originaux en allemand et anglais de cet article sont disponibles sur le site du Rheinisch-Westfälischen Instituts für Wirtschaftsforschung : http://www.rwi-essen.de/  .

[2]Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

[4]La traduction française de la dernière mouture de la loi EEG est disponible à :   http://www.bmu.de/english/service/documents_francais/doc/48384.php

[5]« Regards sur la politique énergétique allemande » P. Audigier ; adresse web SLC

[6]BDEW= Bundesverband der Energie und Wasserwitschaft (Association fédérale de l’économie de l’énergie et de l’eau). http://www.bdew.de/internet.nsf/id/energie-de

[7]« Allemagne 2011 – Energies Renouvelables » H. Flocard : adresse web SLC.

ETUDES SCIENTIFIQUES