AccueilBase documentaireComment le Japon a répondu à l'arrêt des réacteurs nucléaires suite à l'accident de Fukushima

Comment le Japon a répondu à l'arrêt des réacteurs nucléaires suite à l'accident de Fukushima

  • Publié le 22 août 2015
SLC
  • Nucléaire
  • Combustibles fossiles
  • Production d’énergie

Sauvons Le Climat - Août 2015

Les statistiques de production électrique du pays montrent que la consommation d'électricité au Japon n'a pratiquement pas diminué, et que l'effet essentiel de l'arrêt des réacteurs nucléaires a été une forte augmentation de la contribution des combustibles fossiles émetteurs de CO2.

  Le redémarrage des centrales au fuel qui avaient auparavant été mises en sommeil pour réduire les émissions, a entraîné une hausse des émissions de CO2 de 1,2 tonnes par habitant et par an.  Cela a aussi fortement contribué à la hausse du déficit commercial à hauteur de 23 milliards de dollars. En ces temps d'ajustement difficile entre la production et la consommation, l'augmentation de la consommation, autour de 0,4 millions de barils par jour, pour une consommation mondiale autour de 90 millions de baril par jour, a contribué à la pression sur les prix et donc au maintien d'un prix mondial très haut du pétrole (plus de 100 dollars le baril). Face au déficit commercial croissant du Japon, donc pour des raisons essentiellement économiques, le nouveau gouvernement entend redémarrer les centrales nucléaires, en garantissant un niveau plus élevé de leur sécurité (création d'une Agence de Sûreté..).

COMMUNIQUES

Imprimer E-mail