AccueilBase documentaireFrance : Analyse graphique mensuelle par filières de la production électrique (données eCO2mix)

Compte Rendu de la CLI de Grenoble du 23/12/2011

  • Publié le 19 mars 2012
SLC
  • Nucléaire

 

 

 

 

 

 

 

Commission locale d’information

 

Auprès du Commissariat à l’Énergie Atomique de Grenoble (CEA) et de l’Institut Laue-Langevin (ILL)

 

 

 

 

Réunion du Bureau du 23 décembre 2011

 

 

Compte rendu

 

 


Nom

Prénom

Titre / Fonction

Adresse courriel

 

BERGER
 

 

BOWIE

 

 

COLOMB-BOUVARD

 

IDIR

 

 

MOREIRA

 

 

NIFENECKER

 

 

VEYRAT*

 

Gilles

 

Stéphane

 

André

 

 

Riad

 

 

Suzana

 

 

Hervé

 

 

Jean-François

 

Maison de Production 2028 – Chef de projet

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

CG 38 – Chargé de mission SDIS risques et sécurité

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Président de la CLI CEA-ILL

 

 

Inspecteur des installations nucléaires

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Maison de Production 2028 – Manager

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Président du collectif "Sauvons le climat" section Isère

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Représentant de l'IRMA

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

1.      Lettre d’information

 

2.      évaluation complémentaire de sûreté remise par l’exploitant

 

3.      Inspections ILL

 

4.      événements CEA

 

5.      Questions diverses.

 


0.                Introduction de la séance

Le Président André Colomb-Bouvard ouvre la séance.

Il sollicite d’éventuels commentaires sur le compte rendudu bureau du 4 juillet 2011. En l’absence de remarques, il déclare le compte rendu adopté.

Il passe ensuite au premier point de l’ordre du jour.

1.                Lettre d’information

Suzana Moreira présente la maquette de la lettre d’information modifiée comme suite à la réunion du bureau du 4 juillet 2011.

Éléments de débats :

Ø      S. Bowie signale que certains correctifs apportés à la lettre d’information de la CLI de la centrale Saint-Alban Saint-Maurice-l’Exil à la suite des différents débats, sont repris pour la lettre d’information du CEA-ILL.

Ø      S. Moreira propose la constitution d’une banque d’images permettant d’illustrer la lettre d’information avec des photographies de qualité.

Ø      A. Colomb-Bouvard constate l’accord du bureau sur le titre et sur les sous-titres.

Ø      R. Idir remarque que la maquette répond aux demandes du précédent bureau.

Ø      S. Bowie suggère de valider la lettre d’information page par page.

Ø      S. Moreira souhaite que la thématique générale soit confirmée : qu’est-ce que la CLI ? Quels sont ses enjeux et son rôle ?

Ø      S. Bowie : la lettre est prévue bimensuelle. La première parution permettra donc d’informer les citoyens sur le site du CEA-ILL. êtes-vous d’accord sur cette thématique ?

Ø      H. Nifenecker : oui et il faudrait aussi rendre compte de l’inspection post Fukushima.

Ø      S. Moreira : cet élément marquant peut être traité dans les nouvelles de la CLI.

Ø      S. Bowie : le reportage en page 2 commencera par le rôle de la CLI puis s’orientera vers l’inspection post Fukushima en donnant la parole à ceux qui ont participé.

Ø      R. Idir : l’ASN peut être interviewée et sollicitée pour la rédaction d’un article.

Ø      S. Moreira demande l’accord du Président A. Colomb-Bouvard d’être lui-même interviewé. Suite à son accord, l’interview aura lieu le 13 janvier à 15 heures à l’Isle d’Abeau.

Ø      S. Bowie : à quoi correspond la rubrique environnement ?

Ø      S. Moreira : cette rubrique a été proposé par J.-F. Veyrat. Je propose de la lui confier pour le 1er numéro.

Ø      A. Colomb-Bouvard : très bien.

Ø      H. Nifenecker : les nouvelles de la CLI concerneront les engins explosifs trouvés sur le site du CEA.

Ø      S. Bowie : l’objectif est de présenter un document sans les photos pour la prochaine assemblée.

2.    Évaluation complémentaire de sûreté remise par l’exploitant

Riad Idir présente la démarche de l’ASN concernant les évaluations complémentaires de sûreté (ECS). C’est une démarche parallèle aux inspections qui ont eu lieu en septembre 2011. L’ASN est en train d’examiner ces ECS et l’avis de l’IRSN est également attendu. L’ASN rendra normalement son rapport fin 2011. Les dossiers ont été remis plus ou moins en temps et en heure par les exploitants à l’ASN.

Éléments de débats :

Ø      S. Bowie : Saint-Alban nous a fait un retour oral du bilan 2011 du site. Qu’en est-il pour l’ILL ?

Ø      R. Idir : ce n’est pas encore fait pour l’ILL.

3.    Inspection post Fukushima à l’ILL

Riad Idir présente la réponse de l’ILL à la lettre de suite de l’ASN consécutive à l’inspection post Fukushima. L’ILL s’est engagé sur une vingtaine d’actions dont des travaux importants. Ces travaux concernent la construction d’un nouveau PCS (poste de commandement de secours). Celui existant a été identifié vulnérable au cumul du séisme et de l’inondation. C’est une priorité pour l’ILL de construire un nouveau bâtiment. Ce bâtiment jouxterait le réacteur. Il sera à l’étage d’un bâtiment de gestion de l’eau « lourde ».

M. Riad Idir explique que l’eau « lourde » se charge en tritium à chaque cycle. L’option retenue par l’ILL a été d’envoyée l’eau « lourde » pour recyclage au Canada afin de la débarrasser du tritium. Les quantités ne sont pas importantes et il y aurait des envois environ tous les 3 ans et en conséquence la nécessité de la stocker avant les envois.

Hervé Nifenecker explique aussi que l’eau est dite « lourde » par la présence de deutérium. Le deutérium a pour fonction de ralentir les neutrons sans faire trop de captures. Les quelques captures transforment le deutérium en tritium radioactif.

Éléments de débats :

Ø      S. Bowie : les personnes ayant participé à l’inspection feront un retour lors de l’assemblée générale.

Ø      R. Idir : L’ASN fera aussi un retour de l’inspection post Fukushima.

Ø      S. Bowie demande à H. Nifenecker un retour oral sur les éléments envoyés.

Ø      H. Nifenecker : j’ai appris durant l’inspection que l’ILL disposait d’une sécurité passive (refroidissement par convection) en cas d’arrêt des pompes de refroidissement. C’est un point important. L’ILL résiste à trois fois le séisme de Grenoble et à la rupture du barrage de Monteynard (vague de 10 m de haut qui met environ une demi-heure pour venir). L’ILL peut en principe résister à cette conjonction de catastrophe. Il y a quand même le problème du poste de secours qui est probablement inondable. Comme petit détail, il manquait des provisions pour faire face à quelques jours d’isolement. Ce qui me choque un peu, c’est qu’on a l’impression que l’ILL est une espèce d’îlot sauvegardé dans une ville de Grenoble qui serait dévastée. Il me semble que cette question devrait être placée dans un contexte plus général traité par la préfecture et la ville de Grenoble. Si une vague de 10 m de haut arrive sur Grenoble, ce n’est quand même pas commun. Il y a quelque chose de curieux, de dire qu’on ne s’occupe que de ce qui est nucléaire : on devrait voir les connexions. En particulier, les chercheurs qui sont autour de l’ILL, s’ils sont prévenus de la vague, vont tous se précipiter à l’ILL. Il n’y a rien de prévu pour accueillir 700 à 1000 personnes. Il faudrait que tout cela soit placé dans un contexte général de catastrophe naturelle.

4.    Événements CEA

Riad Idir présente les deux événements survenus au CEA cet automne.

Le CEA a découvert des grenades sur le chantier de la STED qui est en phase très avancée de démantèlement. La STED est une INB, ancienne unité de stockage. Au moment de l’excavation des terres, le CEA a fait la découverte de grenades. Suite à cet événement, l’ASN a diligenté une inspection réactive qui a conduit à des conclusions satisfaisantes sur les mesures mise en place par le CEA et l’ANDRA. L’ANDRA était concerné pour avoir reçu des big bags de terre provenant de l’excavation. Lors de l’inspection, l’ASN a constaté que le CEA avait fait appel aux démineurs de la Sécurité civile et avait alerté tout de suite la Préfecture. Il s’est avéré que les grenades étaient très anciennes et provenaient de l’ancien site militaire présent avant le CEA. Elles contiennent de l’explosif mais n’ont pas de détonateurs et sont donc sans risques d’explosion. Les grenades sont stockées dans un local sécurisé, surveillé 24 heures sur 24. Aujourd’hui, tout le chantier est arrêté. Les big bags encore en attente d’évacuation sont retriés pour vérifier l’absence de grenades. La sécurité civile prend en charge les grenades une fois que l’absence de contamination est vérifiée.

L’événement du 24 novembre 2011 est classé radioprotection. À la sortie du site, il a y a eu détection de radioactivité dans un chargement de déchets. C’est pour l’ASN un événement très mineur qui n’a pas donné suite à une inspection. Le chantier concerné n’est pas un chantier nucléaire. La source provient d’une ancienne installation. La troisième barrière du CEA a fonctionné.

Éléments de débats :

Ø      H. Nifenecker : le grand progrès est qu’aujourd’hui toutes les sources radioactives sont comptabilisées. Avant elles ne l’étaient pas.

Ø      S. Bowie : comme les paratonnerres équipés de sources radioactives.

Ø      R. Idir : l’ASN a en charge ces événements de proximité. Aujourd’hui, il y a un contrôle renforcé de ces équipements et événements.

Ø      A. Colomb-Bouvard : la vigilance est demandée de façon permanente. Vous vivez dans un milieu dangereux. Vous arrivez à ne plus prêter attention aux dangers éventuels.

Ø      H. Nifenecker : aujourd’hui, il y a des protections qui avant n’existaient pas. Il y une progression à cause des accidents.

5.    Questions diverses

Stéphane Bowie évoque l’ordre du jour de la prochaine assemblée. Il propose l’ordre du jour suivant :

1.     Approbation des comptes rendus précédents

2.     Présentation de l’inspection post Fukushima : ASN + ILL

3.     Présentation de l’évaluation complémentaire de sûreté : ASN + ILL

4.     Présentation de la lettre d’information de la CLI

5.     Présentation des deux événements survenus au CEA

La prochaine assemblée est prévue le 3 février 2011 à 17 heures 30

En l’absence d’autres questions, l’ordre du jour étant épuisé, le Président André Colomb-Bouvard clôt la séance et remercie les participants.

 

Le Président de la CLI

 

 

 

André Colomb-Bouvard

ARTICLES