AccueilBase documentaireRépartition de l’effort de réduction des émissions de GES entre les États européens

Répartition de l’effort de réduction des émissions de GES entre les États européens

  • Publié le 4 août 2016
SLC
  • Changement climatique
  • Gaz à effet de serre
  • Climat
  • Science et technologie
  • Taxes et quotas
  • Règlementations

alt

Répartition de l’effort de réduction des émissions
de GES
entre les États européens

quand la commission européenne favorise les plus pollueurs !

La Commission européenne a présenté, mercredi 20 juillet, sa proposition de partage de la charge relative à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) entre les 28 États membres pour atteindre l’objectif que s’est fixé l’Union européenne à l’horizon 2030, soit une réduction d’au moins 40 % par rapport aux émissions de 1990[1].

Les 28 états membres se voient attribuer des objectifs de réduction de leurs émissions de GES (gaz à effet de serre, y compris gaz carbonique) pour 2030 par rapport à 2005. Ils évoluent de 0% à 40% selon les pays, la commission européenne proposant de fixer ces objectifs non en fonction des performances actuelles de chaque pays vis à vis du climat, mais en fonction du seul critère Produit Intérieur Brut (PIB) par habitant. Les pays les plus riches devraient faire les efforts les plus importants, indépendamment de leurs émissions.

COMMUNIQUES

Imprimer E-mail