AccueilBase documentaireQue la raison reprenne sa place dans le débat public !

Que la raison reprenne sa place dans le débat public !

  • Publié le 9 mars 2018
Sauvons Le Climat
  • France
  • Science et technologie
  • Prospective

(le débat escamoté)

« La culture scientifique est à reconquérir » !  Cette tribune, signée par plus de 60 personnalités, scientifiques, dont 4 prix Nobel, universitaires, responsables politiques (anciens ministres, présidents du Conseil constitutionnel, de l’Assemblée Nationale...), publiée par le Huffington Post du 26 février 2018 (1), s’élève vigoureusement contre le recul de la rationalité scientifique dans notre société.

« Sauvons le climat » a souvent exprimé ce même constat : lors de débats publics sur le projet CIGEO d’enfouissement des déchets nucléaires en 2013 (2) ; en 2014 lors de la mise en place du dispositif de concertation sur le projet de loi sur la transition énergétique (3). « Sauvons le climat » avait déploré la quasi absence de la composante scientifique dans ces débats et la mise à l’écart des organismes compétents au plus haut niveau : Académies des Sciences, de Technologie, de Médecine, Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques, et autres.

L’aspect scientifique des controverses est trop souvent ignoré sous prétexte de son coté inabordable pour les non-spécialistes, alors que les éléments nécessaires au débat pourraient être présentés sous une forme accessible à tout esprit ouvert. Au-delà de la science, c’est ainsi la raison qui se trouve exclue des débats publics. Son absence est d’autant plus alarmante qu’elle permet aux idéologies sectaires, aux préjugés et aux intérêts particuliers de toute nature de s’imposer.

La culture scientifique revalorisée permettrait que « la raison reprenne sa place » au bénéfice d’un débat public rationnel et honnête. On éviterait ainsi les dispositions dogmatiques et incohérentes, telles que l’illustre la LTECV (Loi de Transition Energétique pour une Croissance Verte) dont l’objectif affiché, rationnel, de réduction des émissions de CO2 est contredit par le dogme de réduction de la part d’énergie nucléaire dans la production électrique appliqué, de fait, aux moyens mis en œuvre. La clarté retrouvée du débat donnera alors à notre société les éléments pour maîtriser son avenir.

Pour sortir de ces conflits irrationnels et fournir les données de discussions constructives, tous les acteurs doivent prendre leurs responsabilités. Les organismes compétents scientifiquement doivent s’emparer des sujets d’actualité pour en étudier les tenants et aboutissants. Les media doivent les présenter, sans esquiver les sujets difficiles ni la juste place à donner aux faits démentant les idées reçues et les dogmes en vogue. Sur ces bases, des débats honnêtes et équilibrés pourront se tenir, les citoyens se forgeant alors une opinion argumentée objective. Les responsables publics et politiques auront ainsi la capacité de déterminer des stratégies qui, tenant compte des réalités concrètes et des contraintes associées, seront robustes face aux alea du futur.

_____________________________________________________

(1) http://www.huffingtonpost.fr/virginie-tournay/ne-nous-reposons-pas-sur-nos-lauriers-en-france-la-culture-scientifique-est-a-reconquerir_a_23369215/ et  https://www.sauvonsleclimat.org/fr/base-documentaire/la-culture-scientifique-est-a-reconquerir

(2) https://www.sauvonsleclimat.org/fr/base-documentaire/communique-de-slc-appel Communiqué de Sauvons Le Climat

(3) https://www.sauvonsleclimat.org/fr/base-documentaire/lanalyse-scientifique-doit-avoir-la-place-qui-lui-revient-dans-le-debat-public L’analyse scientifique doit avoir la place qui lui revient dans le débat public

COMMUNIQUES

Imprimer E-mail