HomeDocument databaseRéponses aux arguments de ceux qui doutent de la réalité d'un changement climatique anthropique

Réponses aux arguments de ceux qui doutent de la réalité d'un changement climatique anthropique

  • Published on 28 March 2010
Michel PETIT
A REMPLIR
Depuis, Nicolas Hulot a précisé qu'il ne voulait pas fermer 17 réacteurs, mais que la LTECV avait pour "conséquences mécanique", selon plusieurs rapports, la fermeture de 17 réacteurs, voire plus. Donc, il a posé la question aux experts et service concernés de savoir comment cela serait possible et dans quelles conditions.
N'y a-t-il pas dans les propos du Ministre l'arrière pensée d'utiliser les économies d'énergie (isolation thermique des bâtiments,LED,effacement aux heures de pointe,utilisation plus citoyenne des heures creuses...) pour respecter ses objectifs?.Mais le coût sera très élevé et les usagers ne voudront pas réduire leur confort. Donc l'échéance proposée est bien trop optimiste!
Au delà des coûts, des régimes imposés aux machines du nucléaire entrainant une usure précoce, 50% d'éolien plus photovoltaïque représenterai environ une puissance éolienne installée de 900GW, ce qui correspondrait à quelques 450 000 éoliennes de 2 MW ou 45 000 de 2 MW plus 100 000 de 8 Mw si je ne me trompe...
J'ai acheté une petite voiture "Full Electric" (imiev, CZéro). J'en suis bien content. Je peux aller à Grenoble ou à Chambéry, sans problème, mais aucune publicité pour des places de recharge rapide? Grenoble est une ville "ecolo",mais le manque d’accueil pour les VE, serait il lié au fait que les VE justifieraient de conserver les centrales électronucléaires?
Ce qui semble tout à fait incompréhensible, c'est que ce raisonnement très factuel et tout à fait logique, faisant abstraction de tout dogmatisme, semble tout à fait ignoré des décideurs, et, notamment de l'exécutif, qui semble persister à poursuivre cette chimère des productions "renouvelables", au moment même où le gouvernement recherche des économies budgétaires tous azimuts !...Il est urgent que la pensée dite « écologique », qui est plus anti-nucléaire qu’écologique, cesse d’abuser les populations et de les entraîner dans une grave impasse climatique, à l'instar de l'Allemagne, qui prétend "montrer l'exemple, et qui, en fait se dirige à grand vitesse dans le mur, avec un KWH qui émet presque deux fois plus de GES que son homologue français, pour un prix presque deux fois supérieur !
Je ne comprends vraiment pas cette "posture" !...
REQUETE aux Législateurs et Autorités le 9-04-16
Liste de diffusion « in fine »

Cher Monsieur / Madame

Nous souhaitons attirer votre attention sur la taxation de l’électricité qui nous paraît incohérente avec les objectifs de la France en matière climatique, objectifs encore rappelés en fin d’année 2015 lors de la COP21.
Ces objectifs visent à diminuer fortement et rapidement nos émissions de gaz à effet de serre, et en particulier le CO2.
Vous savez certainement que le chauffage des bâtiments est le premier poste d’émission de CO2 en France. Il paraît donc naturel de faire porter nos efforts de réduction sur ce poste.

Aujourd’hui, un particulier peut opter pour un chauffage au fuel, au gaz naturel ou à l’électricité.

Pour ce qui concerne les émissions de CO2, le premier choix est le pire (≈300 g/kWh) ; vient ensuite le second (≈230 g/Wh), et enfin le troisième (≈100 g/kWh),
ETUDES SCIENTIFIQUES

Print Email