Presentation (2)

  • Published on 13 March 2017

La consommation sans frein des énergies fossiles provoque, via les gaz à effet de serre, un réchauffement climatique dont les conséquences s’annoncent redoutables.

Il est encore possible de préserver le climat de notre planète et, par lui, l’avenir des générations futures, en combinant l’utilisation de toutes les énergies qui ne produisent pas de gaz à effet de serre, en généralisant les économies d’énergie et la haute qualité environnementale et en ne permettant la combustion des réserves fossiles que sous condition absolue de capter et séquestrer de façon sûre le CO2 produit.

Face au bouleversement total de nos habitudes énergétiques que cela implique, les réponses restent actuellement largement à optimiser sinon à découvrir. L‘environnement et l’énergie sont des domaines hautement sensibles et complexes où les données et vérités scientifiques, souvent méconnues voire tronquées, disparaissent parfois derrière l’intérêt de certains lobbies ou derrière les craintes et passions irrationnelles. A force de vouloir faire « écolo », fait-on vraiment le mieux, à budget constant, pour l’écologie ?

Sauvons le climat (SLC) cherche humblement à apporter une contribution neutre, scientifique, cartésienne au débat, à trier entre mythe et réalité. SLC associe des personnes et experts de haut niveau, dont plusieurs prix Nobel. L’apport de ces experts est totalement bénévole et indépendant. Chaque domaine est couvert par des spécialistes expérimentés. SLC se situe hors de tout parti politique.

Il s’agit pour SLC d’échanger, d’étudier, de rappeler les vérités scientifiques et techniques incontournables, de souligner les voies d’avenir les plus adaptées et les plus efficaces pour limiter très rapidement les émissions de carbone. Le coût du carbone évité varie considérablement d’une solution à l’autre. Les bons choix sont essentiels.

La France a une position particulière. Son électricité est produite quasiment sans carbone grâce à l’hydraulique et au nucléaire. C’est le résultat de choix cohérents dans le passé.La France a été la pionnière de nombreuses filières. Elle n’a pas de pétrole, mais elle a des idées, disait-on. Il lui est possible de retrouver dans l’avenir ce rôle de pionnier, en détournant vers la R&D une bonne part des aides rapidement considérables affectées à des solutions peu efficaces en terme de réduction d’émission carbone.

Cette R&D nationale doit utiliser nos leaders en terme de sociétés de services (EDF, SUEZ, Véolia), de bâtiment (St Gobain, Lafarge), d’énergie (Areva, Alstom), de transport, doit renforcer les secteurs oubliés (stockage énergie ou chaleur, isolation, voiture hybride, toit hybride, PV.), et intervenir avec originalité dans les pays en développement. Elle luttera ainsi efficacement contre le CO2 tout en créant de nombreux emplois en France, non en subventionnant les importations, comme actuellement

C’est pourquoi nous estimons urgent que se crée un mouvement d’opinion puissant exprimant, loin des positions idéologiques, la réalité des faits et les conséquences que nous devons en tirer.

Si vous souhaitez soutenir cette action ou apporter votre contribution aux débats d’énergie,nous vous invitons à signer et faire signer le manifeste "Sauvons le Climat".
et manifester votre soutien par une adhésion

ARTICLES

Print Email