AccueilPrésentationEtudes scientifiquesPetit pense-bête à l’intention de ceux qui croient en l’avenir de l’industrie nucléaire française et de ceux qui n’y croient pas

Etudes scientifiques

Petit pense-bête à l’intention de ceux qui croient en l’avenir de l’industrie nucléaire française et de ceux qui n’y croient pas

  • Publié le 6 mai 2016
Pierre Audigier
  • Industrie

Télécharger ce document au format pdf

 

L’impossibilité d’un débat serein sur l’avenir du nucléaire en France.

 

·        Le opposants au nucléaire, tels N.Mamère, M.Rivasi ou C.Lepage, le sont pour des raisons de principe : le nucléaire civil est le prolongement du nucléaire militaire dont il partage selon eux toutes les caractéristiques, notamment le secret, l’opacité et la centralisation du processus de décisions. On serait bien sûr surpris que les trois amis aient jamais participé à une réunion de CLI (Commission locale d’information). Ils préfèrent répéter en boucle que les promoteurs du nucléaire ne sont que des menteurs à l’instar du Pr. Pellerin qui aurait affirmé que le nuage de Tchernobyl s’était arrêté à la frontière. Pour ne pas parler de la recherche du bouc émissaire - ici les ingénieurs - qui tourne à l’obsession.

·        Une minorité d’opposants dispose de nombreuses possibilités pour bloquer sur le terrain la mise en œuvre de mesures pourtant décidées démocratiquement. On pense par exemple au débat saboté sur le projet CIGEO (stockage par enfouissement dans des couches géologiques),  aux exploits des alpinistes et des parachutistes de Greenpeace qui sont à peine sanctionnés etc.

ETUDES SCIENTIFIQUES

Imprimer E-mail