AccueilPrésentationEtudes scientifiquesVent de Mer, Vent de Terre

Etudes scientifiques

Vent de Mer, Vent de Terre

  • Publié le 16 novembre 2011
Hubert Flocard
  • Electricité
  • Eolien et solaire

 

Hubert FLOCARD, CNRS/IN2P3 - CSNSM, Bat108, 91146 Orsay Campus


Résumé

La France a décidé d’installer au large de ses côtes atlantiques et de la Manche, un ensemble éolien de 6GWc2 en mer. Pour étudier l’impact potentiel de cette décision, nous considérons la production du parc Robin Rigg implanté dans l’estuaire de la Solway à la frontière de l’Ecosse et de l’Angleterre, un site, a priori, mieux venté que ceux où seront construits les parcs français. Les données disponibles heure par heure sur les 17 premiers mois d’activité du parc montrent une efficacité3 moyenne de 30%. Celle-ci recouvre une production ayant d’énormes fluctuations, de 0 à presque 100% souvent en une à deux heures. Par ailleurs, l’efficacité du parc a été inférieure à 5% pendant un tiers du temps. Ce chiffre est même monté à près de 50% du temps durant le mois de Décembre 2010, alors même qu’une vague de froid s’installait jusqu’en Europe occidentale. On observe aussi de longs intervalles de temps pendant lesquels l’efficacité du parc est inférieure à 1%. L’un d’eux a même duré près de quatre jours. A partir de cet ensemble de données, nous estimons la capacité d’un stockage qui permettrait sinon de supprimer les fluctuations de production, du moins d’en lisser les variations les plus brutales. Nous essayons ensuite de transposer ces résultats au futur cas de la France. Il en ressort qu’au-delà même de la question de son coût, il est illusoire d’imaginer qu’un stockage de taille adéquate puisse être construit au voisinage des côtes françaises concernées. Nous discutons alors les implications sur le réseau électrique tant au plan matériel que de sa gestion en temps réel. Finalement, il ressort de cette analyse que, comme on pouvait s’y attendre, le déploiement de nouvelles centrales à gaz sera probablement la solution aux importants problèmes d’intermittence associée à ce type de production renouvelable.

 

Voir ou télécharger le document complet au format pdf

ETUDES SCIENTIFIQUES

Imprimer E-mail