AccueilBase documentaireLe Gouvernement est-il sourd à la mobilisation des jeunes contre le réchauffement climatique ?

Le Gouvernement est-il sourd à la mobilisation des jeunes contre le réchauffement climatique ?

  • Publié le 17 mars 2019
CA - "Sauvons Le Climat"

Le Gouvernement est-il sourd à la mobilisation des jeunes contre le réchauffement climatique ?

Les jeunes Européens se mobilisent contre le réchauffement climatique.

Alors que le gouvernement a décidé d’arrêter deux réacteurs en parfait état de marche, nous constatons qu’il hésite à arrêter des centrales à charbon. Les réacteurs sont les plus puissantes installations de production d’électricité qui n’émettent pas de CO2 alors que les centrales à charbon sont, au contraire, les installations de production d’électricité les plus émettrices de CO2. Veut-on vraiment lutter contre le réchauffement climatique ?

L’influence quantitative de la France sur les émissions mondiales de CO2 peut sembler marginale quand on la compare à celle de géants comme les USA et la Chine. Mais, en réponse au choc pétrolier de 1973, même si cela n’a pas été fait dans ce but, la France est devenue le pays dans lequel le nucléaire fournit la plus grande part (75 %) de la production d’électricité, ce qui a des conséquences majeures sur nos émissions de CO2 puisque les Français émettent deux fois moins de CO2 par habitant que les Allemands et moitié moins que la moyenne des Européens.

En raison de cette situation, la France est devenue l’un des seuls pays au monde à contrôler entièrement la filière nucléaire, jusqu’au recyclage du combustible usé et au traitement des déchets de haute activité. Compte tenu du rôle que va devoir jouer cette filière dans la lutte contre le réchauffement climatique - rôle que reconnaît désormais le GIEC - elle a une responsabilité majeure : celle de développer tous les avantages que peut offrir au monde la disponibilité d’une électricité bon marché, non émettrice de CO2.

Voilà de quoi mobiliser les jeunes !

Au Gouvernement de faire des choix clairs et lisibles pour donner la priorité à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, un des seuls domaines où la France peut jouer un rôle mondial de pilote.

COMMUNIQUES

Imprimer E-mail