AccueilBase documentaireArrêt des réacteurs EDF et le climat

Chauffage bois - fiche n°1

SLC

 

 

Maison individuelle neuve de 170 m2 au sol 156 m² habitables, sur 2 niveaux ; 5 habitants

Chaudière à granulés de marque HARGASSNER (Autriche) de 15 kW alimentant 3 circuits

- plancher chauffant, pour le niveau inférieur

- radiateurs, pour l’étage

- eau chaude sanitaire (en période d’arrêt du chauffage, le chauffage du ballon est électrique, ceci évite à la chaudière le vieillissement accéléré, lié au franchissement quotidien du point de rosée)

Le granulé est livré par camion souffleur. Il remplit un silo situé en cave de 3 x 2,7 = 8 m2, soit 18 m3. Compter 50% de volume utile, soit une capacité de stockage d’environ 5,8 tonnes. Extraction des granulés 2 fois par jour par une vis sans fin au fond du silo couplée à un aspirateur alimentant la chaudière.

Le cendrier de 10 l doit être vidé tous les 15 jours.

Il faut prévoir une visite d’entretien annuel.

Chaudire

Réalisation

5 mois pour la conception, entre prise de renseignements, modification des plans initiaux, et signature des devis.

Réalisation sans délai supplémentaire lors de la construction.

Problèmes rencontrés : (mineurs après coup)

- La livraison annuelle du granule génère de la poussière de bois.

- Le producteur initial de granule a cessé de nous livrer, mais nous en avons trouvé un autre à égale distance.

- Le prix du granule a augmenté de 15% entre 2005 et 2006.

Coût total (TVA 19.6%) 22 091 € TTC

Crédit d’impôt

Subventions de la Région Rhône-Alpes

Subvention du Conseil Général de l’Isère

Total des aides (62% du coût total) - 13 610 €

Coût de l’installation gaz évitée

Chaudière gaz à ventouse - 4 605 €

Raccordement et viabilisation - 1 439 €

Reste à charge du propriétaire 2 438 €

Bilan gain annuel : estimation sur le premier hiver (2005-6) (à consolider)

Consommation 4.8 tonnes de granulés à 4 500 kWh/tonne = 21 800 kWh

Coût granulés 165 € /tonne (livraison en 2006) soit avec TVA 5.5 % : 831 € /an

Pour comparaison le même chauffage gaz, au coût de 0.035 € / kWh avec TVA 19.6% aurait donné une dépense combustible de 912 € + abonnement 124 € soit un total de 1036 €

L’écart est donc de 205 € /an ce qui donne un retour d’investissement en 12 ans.

Il faut noter que l’écart de TVA (bois à 5,5%) joue un rôle significatif dans cet écart favorable.

Cet écart est toutefois réduit à 79 € /an avec les prix granulés 2007, ce qui repousserait le temps de retour à plus de 30 ans.

La double incertitude sur les prix à venir du granulé (> +15% / an depuis 2003) et du gaz (+25% en 2006-7) rendent très aléatoire tout calcul de temps de retour.

Il s’ensuit que l’adoption d’une chaudière à bois automatique, même avec les subventions actuelles à l’équipement, relève encore davantage d’une démarche militante et donc, craignons-le, minoritaire pour encore longtemps.

Nota : La performance thermique de la maison, 136 kWh/m2/an n’est pas extraordinaire pour une construction neuve, récente puisque la norme RT 2000 prévoit 100 et RT 2005 annonce 80.

A l’avenir des objectifs 50 kWh/m²/an sont visés.

Il faut indiquer que ce sont des objectifs théoriques basés sur des mesures d’isolation de parois de caractéristiques de matériaux… qui devront être confrontées à la réalité de l’usage.

La consommation étant de 27 250 kWh.

La chaudière bois remplaçant par exemple une chaudière gaz, les rejets en CO2 évités seraient de 5.95 tonnes/ an.

A la base de 0.23 tonne de CO2 par MWh de chaleur gaz, nous affectons un coefficient de – 5% pour tenir compte des besoins en énergie fossiles de la filière granulés : découpe, bois, transport, déchiquetage (le séchage est supposé utilisé les résidus de ce même bois).

Le bois déchiqueté semble préférable aux granulés si possibilité d’approvisionnement local et si la disposition silo/chaudière s’y prête. Dans la région grenobloise, les producteurs de granulés sont trop peu nombreux, pour pouvoir faire jouer la concurrence.

Les livraisons devraient indiquer le taux d’humidité du granulé et les prix devraient garantir un contenu énergétique, c’est a dire être exprimés en euros/ kWh PCI plutôt qu’à la tonne.

L’espace local Info-Energie (=AGEDEN, dans l’Isère) nous a été de bon conseil et nous a fourni une analyse d’opportunité très utile comme aide à la décision

  1. Description succincte de l’installation
  2. Financement
  3. Conséquences environnementales
  4. Remarques et conseils
Fiches pratiques